PÉRIGUEUX CANOË-KAYAK

Quels que soient vos envies et votre âge, au club, il y a une solution qui vous correspond : découverte, promenade en bateau, bénévolat, loisir, compétition…


2017
News
FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CANOË-KAYAK ET SPORTS DE PAGAIE

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CANOË-KAYAK ET SPORTS DE PAGAIE

Publié le 17 juin 2018 par

Nouvel intitulé pour notre Fédération

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CANOË-KAYAK ET SPORTS DE PAGAIE

Ce changement fait suite aux évolutions de nos pratiques et de nos supports. En effet, le développement du canoë- kayak en France est le fruit de la convergence de plusieurs histoires et cultures qui se sont entremêlées. Si on peut dire que de tout temps les hommes ont utilisé des embarcations mues par divers moyens de propulsion pour se déplacer, explorer des territoires nouveaux, chasser, pêcher, transporter des marchandises, il est convenu au plan historique que le canoë est d’origine amérindienne et le kayak d’origine esquimaude. Ces embarcations, que nous allons découvrir à la faveur des expéditions réalisées par nos grands explorateurs, vont trouver leur place dans les activités de canotage dont le développement en France va être constant au cours du XIXème siècle avec les périssoires qui en constituent un des supports historiques. Le début du XXème est caractérisé par la structuration et l’institutionnalisation des pratiques sportives:

  • En 1931, c’est la création de la FFC – Fédération Française de Canoë – dont l’objet est le développement de la pratique de loisir et de tourisme.
  • En 1939 pendant l’occupation, la FFC prend la dénomination de « Fédération Française de la pagaie ». La FFC est momentanément dissoute au prétexte d’une réorganisation du sport français.
  • En 1950 : La FFC deviendra la FFCK -Fédération Française de Canoë-Kayak- sur proposition des différentes ligues.

Le XXèmeet le début du XXIème siècle voient se développer de nombreux supports et de nombreuses disciplines dont la fédération se voit attribuer la délégation ministérielle à partir de 1954 : plus d’une dizaine de disciplines différentes et des supports très variés – canoë, kayak, va’a, pirogue, outrigger canoë, dragon boat, waveski, etc.

Cette diversité des pratiques nous interroge quant à la capacité de la dénomination actuelle de la FFCK à prendre en compte ces évolutions et à représenter l’ensemble de ces disciplines et de ces supports. De plus, les oppositions récentes entre la fédération française de surf et la FFCK quant à l’attribution de la délégation ministérielle relative au stand-up-paddle (SUP), le recours des fédérations internationales de canoë et de surf au tribunal arbitral du sport pour trancher au niveau international cette question du SUP, viennent conforter l’idée d’une dénomination qui, au-delà des supports historiques que sont le canoë et le kayak, permettrait de mieux rendre compte de la diversité de nos supports et de ce qui fait leur point commun.

Ainsi, au-delà de leur variété, il semble bien que ce qui fait leur dénominateur commun, c’est l’utilisation du même moyen de propulsion à savoir la pagaie.
C’est pourquoi afin de renforcer le leadership de notre fédération sur l’ensemble des sports de pagaie, rendre compte de l’évolution de nos supports tout en prenant en compte nos supports historiques que sont le canoë et le kayak, nous avons souhaité proposer la dénomination suivante pour notre fédération :

« FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CANOË KAYAK ET SPORTS DE PAGAIE »

 

photo président de la FFCK Jean ZOUNGRANA

Jean ZOUNGRANA
Président de la FFCK

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.